NOS CONSEILS

      Il suffit pas d’être conscient de l’autisme – nous devons
accepter,soutenir, respecter et inclure les personnes autistes !

Le trouble du spectre de l'autisme

Si votre enfant a été récemment diagnostiqué vivant avec une condition du spectre de l’autisme (TSA), un de vos défis sera l’annonce de ce diagnostic à vos proches et à la famille élargie.

De plus en plus de gens savent ce qu’est l’autisme, mais malheureusement, la désinformation est encore beaucoup trop présente. Certaines personnes de votre entourage pourraient ne pas savoir ce qu’est l’autisme ou encore avoir une compréhension limitée ou déformée de celui-ci. D’autres pourraient en avoir une vision stéréotypée ce qui pourrait faire en sorte qu’ils ne croient pas que ce dernier corresponde à votre enfant.

Ils peuvent également éprouver le besoin de s’opposer à ce diagnostic, si leur perception de ce qu’est l’autisme est erronée. Il n’est pas rare de s’entendre dire par des proches que l’on dramatise, ou que c’est une erreur d’enfermer dans un diagnostic toute personne un peu différente.

Mais si vous avez passé au travers de tout le processus d’évaluation qui mène à l’obtention d’un diagnostic de TSA, c’est que votre enfant ne se développe pas de manière habituelle, ou s’il est plus âgé, que son développement est compromis à certains égards. Les problèmes qu’il a ne sont peut-être pas visibles pour tous les membres de votre famille. Mais vous avez besoin de vos proches comme autant d’alliés afin d’aider votre enfant et vous soutenir

voici donc quelques conseils afin de vous aider dans ce processu

Quelques conseils pour vous aider

De nommer les caractéristiques comportementales et les particularités qui peuvent avoir été remarquées par votre entourage et qui viennent de pair avec une condition du spectre de l’autisme (TSA) est une bonne façon d’aborder le sujet et d’expliquer les raisons qui font que votre enfant a reçu un diagnostic.

Par exemple, si votre enfant a un regard fuyant et a du mal à tisser des liens avec d’autres enfants, vous pouvez expliquer que ce n’est pas qu’il est timide et qu’il est impoli : ce sont des caractéristiques de l’autisme. De même que s’il se désorganise ou « crise » lors de visite dans votre famille, ce pourrait être attribuable au fait que des changements dans ses habitudes sont très difficiles pour lui – une autre caractéristique de l’autisme.

Faites-leurs savoir que les comportements associés à l’autisme sont divisés en deux groupes.

  • Difficultés dans les compétences sociales : Par exemple, certaines personnes autistes peuvent ne pas répondre à certaines plaisanteries ou encore comprendre les bons comportements qui sont à adopter selon les différentes situations sociales. Certaines autres peuvent avoir des problèmes avec le langage verbal et/ou non verbale comme les expressions faciales et le contact visuel.
  • Comportements répétitifs et intérêts particuliers : Les exemples suivants touchent les routines et les rituels comme, le fait de vouloir toujours manger les mêmes choses, de suivre la même routine pour différentes actions ou de prendre le même chemin. Les enfants et les adultes autistes peuvent aussi avoir des intérêts forts en intensité, par exemple de ne vouloir parler que de trains ou encore d’un film préféré.

Voici les principaux points à développer.

  • L’autisme est une condition développementale.
  • Il ne se guérit pas
  • Nous savons qu’il se développe in utero.
  • Nous savons que ce n’est pas causé par les vaccins.
  • Il n’est pas causé par une mauvaise éducation

Expliquer que l’autisme est un spectre et chaque adulte ou enfant qui se situe sur celui-ci est différent. Que les caractéristiques peuvent changer au cours du développement de la personne aussi bien en nature qu’en intensité, et ce même à l’âge adulte. Par exemple, certaines personnes autistes sont non verbales alors que d’autres parleront beaucoup sans pour autant participer à une conversation proprement dite.

On craint souvent que le fait de recevoir un diagnostic colle à l’enfant ou à l’adulte comme une étiquette négative, qui portera les gens à penser que celui-ci est bizarre, limitera ses opportunités et affectera l’estime qu’il aura de lui. Pourtant, c’est souvent le contraire qui se produit. Il peut être un véritable soulagement pour l’enfant ou l’adulte autiste de pouvoir mettre un nom sur ses difficultés (et ses forces) et de savoir qu’ils ne sont pas « anormaux » ou « bizarre »

Les membres de la famille et l’entourage peuvent réagir de différentes façons lorsqu’on les informe d’un diagnostic d’autisme. Parfois, ils peuvent être soulagés de savoir qu’il y a une explication à certains comportements plus difficiles. D’autres pourront se sentir tristes ou dépassés. Il est normal de ressentir différentes émotions. Il est également possible que certains d’entre eux rejettent le diagnostic, ce qui pourrait faire que vous nous sentiez blessés et isolés

Permettez aux membres de la famille d’exprimer leurs sentiments, mais expliquez-leur que vous travaillez avec une équipe de spécialistes afin d’agir au mieux pour votre enfant. Vous pouvez également leur dire qu’ils sont importants pour vous et votre enfant et que vous espérez leur soutien.

Si les réactions des membres de la famille ne semblent pas s’améliorer, il est recommandé de réfléchir aux possibles raisons de ce rejet. Selon le Dr Rosenthal. Il existe trois raisons courantes :

  • Ils ne comprennent pas l’autisme afin qui les poussent à le rejeter.
  • Ils pensent savoir ce qu’est une condition du spectre de l’autisme (TSA) et croient que le diagnostic n’est pas bon.
  • Ils ne savent pas comment faire face à la nouvelle ni comment l’envisager

Les parents qui doivent faire face à un nouveau diagnostic peuvent parfois se sentir dépassés et seuls. Le Dr Silverman mentionne que l’une des choses les plus importantes, en plus de la mise en place des bons services, est de passer du temps avec d’autres parents d’enfants ayant des besoins spéciaux. « Être en compagnie d’autres parents, vous pouvez vous sentir plus forts et moins isolés. Il est important de vous entourer de gens qui vous comprennent.